André Gernez ; les vertus ignorées de l'alcool et du tabac
Accueil Mirko Beljanski André Gernez
Agir contre l’imposture scientifique  et le charlatanisme en cancérologie

Les vertus ignorées de l’alcool et du tabac


L’une des propositions les plus rocambolesques du Dr Gernez concerne la prévention de la maladie d’Alzheimer. Le Dr Gernez propose dans une lettre datée du 19 novembre 2009 adressée au Pr Amouyel (Directeur de l’Institut Pasteur de Lille), de préconiser la consommation de tabac et l’alcoolisme alimentaire pour les raisons suivantes : L’excès d’oxygène, en favorisant l’activité cérébrale épuiserait la réserve blastique (quiescente) de cellules souches, il faut donc réduire cet excès en fumant du tabac afin d’obtenir une hypoxie intermittente et diurne. Mais cette réduction est également provoquée par les graisses des repas qui se déposent sur les parois des artères engendrant une hypoxie favorisant un recours compensateur aux cellules souches. L’alcool ingéré au cours des repas présenterait l’avantage de réduire le dépôt de ces graisses.


Entre une méthode qui réduit l’excès d’oxygène et une autre que la favorise, le lapin chassé devient le lapin chasseur ; pour quelle raison ? Pour effectuer un travail d’équilibriste afin d’optimiser une oxygénation compatible à la survie cellulaire sans faire appel à la réserve quiescente des cellules souches.


Et que faut-il penser des goudrons cancérigènes produits par la combustion du tabac qui passent à travers les filtres ? Des problèmes d’addiction à la nicotine, des conséquences sur le système cardiovasculaire…. ?


Le Pr Philippe Amouyel, spécialiste de la génétique de la maladie d’Alzheimer, boulimique de travail qui avoue dormir très peu, n’a probablement jamais pensé que l’alcool et le tabac ont de telles vertus. Peut-être qu’il devrait suivre les conseils du Dr Gernez ce qui lui permettrait de dormir comme tout le monde… On imagine qu’il a du bien se marrer en recevant un tel courrier, et/ou qu’il s’est (aussi) fâché car ces propositions – du pain béni pour les industriels du tabac - vont à l’encontre des campagnes de lutte contre le tabagisme à l’origine de la grande majorité des cancers du poumon et de la sphère ORL accentués par la consommation d’alcool. L’alcool est maintenant considéré par l’Institut International contre le Cancer comme un agent cancérigène et son rôle dans l’origine de certains cancers a été mis en évidence dès que l’on consomme un verre de vin par jour (dernier rapport du WCRF).





Page suivante :  Encore une tentative d’appropriation d’une découverte