Documents Beljanski
Accueil Mirko Beljanski André Gernez
Agir contre l’imposture scientifique  et le charlatanisme en cancérologie
Accueil Mirko Beljanski André Gernez

Convocation d'un témoin au Tribunal Correctionnel de Lyon le 19 mai 1994, dans l'affaire de "l'escroquerie au crédit, auprès de la banque B.P.C.M.".  L'un des prévenus est Pierre SILVESTRI.


Extraits des rapports du Professeur J.C. CHERMANN  sur un produit Beljanski qu'il a testé pour la somme de 160.000 FF à l'unité INSERM de Marseille - France.

Le 3 mai 1994 M. BELJANSKI s'adresse au Professeur Jean Claude CHERMANN  en termes accusateurs quant à la manière dont il a mené ses expériences sur le produit qu'il lui avait confié à analyser.

Ordonnance du 20 janvier 1994, de Mme le Juge KLEINMANN du Tribunal de GrandeInstance de Vienne (Isère) autorisant la perquisition des locaux de l'association COBRA (aujourd'hui CIRIS), à SAINT PRIM, par les inspecteurs du fisc de Bordeaux, Toulouse, Grenoble et Lyon.


Lettre de l'avocat américain Kevin MAC CARTHY (défendeur de Beljanski) adressée le 9 novembre 1994 à M. le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats du Barreau de Paris - France.

Il affirme : "il est certain que M. BELJANSKI étant l'actionnaire majoritaire de la société ABRAXAS..." En réalité Beljanski détient 86% des actions de la holding.


Note de BELJANSKI "à l'attention de tous les utilisateurs de Pao Pereira (PB400)" datée du 15 novembre 1994, fait ressortir que le PB400 vendu par la société suisse "DISTRI-PHARMA" n'est pas conforme et ne correspond en rien à son produit ...

Curieusement, il ne portera jamais plainte contre cette société.