André Gernez ; présentation
Accueil Mirko Beljanski André Gernez
Agir contre l’imposture scientifique  et le charlatanisme en cancérologie

En 1946, le Dr A. Gernez intègre l’institut Curie de Paris en qualité d’assistant en radiologie et, à 21 ans, il est le plus jeune médecin de France. De 1946 à 1949, il part étudier le syndrome de Plumer Vinson en Angleterre, en Suède et aux États-Unis. Les résultats de ses études sont publiés dans la presse médicale le 20 avril 1949, et le Paris médical le 13 mai 1949. De retour en France, après un bref passage dans une clinique de Lille, il ouvre un cabinet médical privé spécialisé en radiologie et radiothérapie avec une bombe au cobalt (qui fera l’objet d’un retrait d’agrément dont on ignore la raison), et entame une vaste méditation scientifique sur l’origine du cancer, sa prévention et son traitement.


Le Dr A. Gernez ne produit pas de compte-rendu d’expérimentation ou de résultat d’observation clinique, car il ne fait pas partie d’une équipe de chercheurs d’un centre anticancéreux. Il a simplement entrepris un travail de synthèse global sur le cancer à partir d’une vaste documentation scientifique en biologie et en cancérologie. Un travail reconnu comme substantiel par les cancérologues français même s’ils vont contester la portée pratique. En 1992, les théories du Dr A. Gernez font l’objet d’une brève critique par le Dr Jallut Olivier dans son livre « Médecines parallèles et cancer » (Horizon Chimérique - Collection Zététique) en s’appuyant sur les analyses du Dr Philippe Vigeral de 1988 figurant dans un article paru dans la revue « prescrire » ayant pour titre : « La scandaleuse "campagne de prévention de la dégénérescence cancéreuse et artérielle" » (Prescrire - 8, pp 188 à 192). Le Dr Philippe Vigeral avait notamment précisé que « la salade curative » du Dr A. Gernez « n’a aucune légitimité scientifique ».


Le premier mémoire d’A. Gernez, probablement publié en 1967-68 (a), « Néo-postulats biologiques et pathogéniques », aurait reçu un écho favorable de la part de plusieurs scientifiques et académiciens. Encouragé par le professeur Charles Gernez-Rieux (1898-1971- sans lien de parenté avec le docteur Gernez), directeur de l'Institut Pasteur de Lille, et le professeur André Moulonguet (1887-1983 – Oto-rhino-laryngologiste, connu pour ses travaux sur l’amygdalectomie, président de l’académie de Médecine jusqu’en 1970) (b), il entreprend en 1969 la publication en contes d’auteurs de 3 autres mémoires « La Carcinogenèse ; mécanisme et prévention », « Le Cancer ; dynamique et éradication » et « Loi et Règles de la cancérisation », qu’il soumet notamment aux académies des sciences, de médecine, à l’institut de pathologie cellulaire et à l’académie nationale vétérinaire.


Ces 4 mémoires sont réédités par la chaîne de magasin « La Vie Claire » en 1974 pour une vente publique (c). Des livres de vulgarisation destinés au public sont également publiés dont voici une liste non exhaustive :


- « Le Cancer » écrit en mars 1972 avec la collaboration de Georges Beau.

- Un chapitre est réservé aux théories du Dr Gernez dans le livre du Dr Pradal paru en 1975 « Les grands médicaments ».

- « Pour une politique publique de prévention active des cancers - les propositions du Docteur André Gernez » ; ce fascicule reprend en 2012 la formule de la brochure de 1973 de la Vie Claire avec quelques révisions. Les auteurs sont les Drs Jean-Claude Meuriot et Jacques Lacaze.

- Le livre « Les Maladies dégénératives - Les Propositions du Docteur André Gernez » est réédité en 2014. C’est un ensemble de textes choisis et présentés par Soline Abbeville. Préface du Docteur Pierre Delahousse. Introduction du Dr Jacques Lacaze.

- Les théories du Dr Gernez sont également présentées dans le livre de Raphaël Chollet « Sortir mon père du cancer » édité en juin 213.













Les deux premiers mémoires (originaux) du Dr A Gernez, et le 3e mémoire réédité par la « La Vie Claire » au 1er trimestre 1974

Parallèlement, A. Gernez reçoit en juin 1979 le Prix Hans Adalbert Schweigart de l’Union mondiale pour la protection de la vie -ONG antinucléaire fondée en 1958 par l’écrivain autrichien Günther Schwab pour sa découverte sur la Théorie unifiée du cancer, et simultanément avec Conrad Lorenz (Günther Schwab est l’auteur d’un best-seller, "La Danse avec le Diable"). Le Dr A. Gernez reçoit aussi la médaille d’or et la grande médaille d’or de la Société d’encouragement au progrès, et la médaille d’honneur de la ville de Marcq-en-Barœul (59).


Le Dr Gernez  expose aussi son point de vue sur l’origine d’autres maladies avec des propositions de prévention et de traitements : la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’asthme et l’allergie, le psoriasis, la maladie de parkinson et la maladie d’Alzheimer. En 2004, il soumet à l’Académie des Sciences un article dans lequel il propose de réviser la fixité de la vitesse de la lumière en revenant sur la formule E = mc2 qu’il remplace par E = mcn. Il affirme que les rituels de croyances sont propres à l’espèce humaine depuis plusieurs dizaines de milliers d’années et que le besoin de croire est biologique, alléguant que le fait religieux serait fixé génétiquement dans le cerveau limbique. Il prétend également que certains organes comme l’œil, l’aile… ne peuvent pas avoir été créés par hasard et invoque une « intelligence prévisionnelle » rejoignant la théorie de l’intelligent design (d).


La plus part des études théoriques du Dr Gernez sont accessibles en ligne à partir du blog du Dr J. Lacaze, à cet endroit.



a) Il n’y a pas de date de publication ni de dépôt légal sur l’original


b) Démarche possible et normale de la part des confrères d’un médecin qui pour autant, ne constitue pas une adhésion systématique aux thèses présentées, leur conseil visant probablement à soumettre ces thèses à des pairs pour examen et publication éventuelle dans une presse spécialisée. Cependant la manière inhabituelle du Dr Gernez de présenter son travail de recherche en contes d’auteurs distribués à la communauté scientifique, donne l’impression qu’il a voulu éviter le jugement des experts les plus qualifiés – les cancérologues qui travaillent dans les instituts de recherche - qui dénonceront son attitude. Un comportement qui laisse aussi penser qu’il a cherché à obtenir des avis favorables de scientifiques et notamment d’académiciens pour imposer ses théories aux cancérologues.


c) La Vie Claire : Chaîne de magasins fondée par Henri-Charles Geffroy en 1951. Ancien combattant de la 1ère Guerre Mondiale, gazé à l’ypérite, H.C. Geffroy prétend avoir retrouvé la santé à partir de 1935 en se nourrissant avec des produits naturels et sans consommer de viande. Son alimentation s’inspire notamment des principes du docteur Sauerbruck et du professeur Gerbson, médecins allemands, dont les recommandations auraient fait leurs preuves sur un grand nombre de gazés et de tuberculeux. Le régime d’H.C Geffroy est exclusivement végétal (excluant les sous-produits animaux) à base de céréales, de fruits et de légumes consommés de préférence crus ou cuits à l’étouffé, et cultivés selon la méthode dite de "Jean de Bru" sans labour sans engrais chimique et sans pesticides. H.C. Geffroy est considéré comme l’un des précurseurs de l’écologie et de l’alimentation bio. Il fond en 1946 la revue « la Vie Claire » puis en 1948, probablement la première coopérative spécialisée en produits bio. Sa revue publie divers articles faisant l’éloge de l’astrologie, de la radiesthésie, de l’agriculture biodynamique, mais aussi des thèses d’Alexis Carrel, de Louis Kuhne, du Dr Jean Pierre Mashi, des opposants à la vaccination et de ceux qui croient encore à la spontanéité des microbes… H.C. Geffroy  joue un rôle prépondérant dans la création de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations. Ses principes fondamentaux sur le végétalisme qui éviteraient la maladie, sont exposés dans son dernier livre « l’alimentation saine » plusieurs fois réédité. A partir de 1975, la société La Vie Claire périclite avant de connaître deux redressements judiciaires. Elle est rachetée par le groupe Bernard Tapie en 1980 puis est revendue pour finir dans les mains de la holding Investissement et Développement de Régis Pelen sous la forme d’une SA à directoire comprenant NAXICAP Partners. En 1996, la petite fille d’H.C Geffroy décide de reprendre le flambeau de son grand-père en créant l’association « AGNVS qui désapprouve les nouvelles orientations de la société La Vie Claire. Cette dernière propose maintenant des produits carnés et des sous-produits animaux comme le lait dans son éventail des produits bios. Les nouveaux dirigeants ont décidé d’agrandire leur présentoir de produits bios afin de répondre aux exigences des consommateurs qui ne sont pas tous des adeptes du végétalisme strist.


d) Une résurgence du créationnisme dissimulée sous une apparence de scientificité et développée par un cercle de réflexion conservateur chrétien américain.


André GERNEZ ; Le docteur du Nord qui aurait découvert le mécanisme du cancer, le moyen de s’en prévenir et de le guérir.

Pour la suite de cette étude divisée en chapitres, utiliser le menu en haut de cette page d’accueil ou cliquer sur l’un des liens accessibles dans la description du dossier ci-dessous. Le chapitre suivant est également accessible à la fin de chaque page.


La théorie du complot :

Récit d’un complot aux dimensions internationales organisée par un cartel de cancérolgoques aussi réduits que puissants. Des expériences de l’INSERM menées par une « arlésienne ». Le président de l’ordre des médecins du Nord de la France réduit au silence. Un ministre de la santé qui a peur que les retraites ne soient plus payées. Le président des USA qui annonce la victoire sur le cancer qui ne viendra jamais. Un scénario qui évolue avec le temps qui passe…

Le Mécanisme général du cancer selon le Dr Gernez

Le Dr Gernez prétend que les postulats fondamentaux de la biologie doivent être révisés tenant compte des propriétés des cellules souches somatiques qui disposeraient d’un potentiel de divisions limité. L’émergence des cancers répond à une réaction de défense à l’épuisement du stock des cellules souches somatiques. Pour assurer une fonction biologique déficiente, les cellules tarées qui d’ordinaire disparaissent naturellement, sont dans une premier temps amenées à suppléer l’appauvrissement de la réserve quiescente de cellules souches. Cette suppléance devient possible en raison du pouvoir prolifératif des cellules cancéreuses caractérisé par des mitoses symétriques et un potentiel mitotique illimité. Mais comme ce mécanisme recrute des cellules tarées incapables de répondre à une autorégulation de leur masse, cette réaction de défense dépasse ses objectifs pour devenir nuisible et produire une rupture de l’homéostasie.

Découvertes fondamentales ou allégations erronées ?

Analyse critiques des « découvertes » du Dr Gernez à la lumière des connaissances actuelles en cancérologie et en biologie cellulaire. Le Dr Gernez a construit sa théorie en confondant les propriétés des cellules progénétrices avec celles des cellules souches et en transférant les lois de la sélection naturelle de Darwin à l’échelle de la cellule. Or, près de 50 % des cancers sont des tumeurs anaplasiques constituées de cellules indifférenciées. Les autres cellules cancéreuses plus ou moins différenciées sont caractérisées par l’acquisition de caractères distinctifs et morphologiques propres aux tumeurs et sont donc incapables de suppléer des cellules fonctionnelles. Les études actuelles ne confirme pas que le potentiel de division des cellules souches est limité à 70 et la théorie basée sur la compétition darwinienne sur l’origine des cancers ne peut expliquer la fixation des métastases.

Les propositions du Dr Gernez pour se protéger du cancer et améliorer son traitement

Présentation et analyse critique des propositions du Dr Gernez sur la prévention active du cancer et l’amélioration des traitements. Le Dr Gernez propose une réduction alimentaire sur une quarantaine de jours pour favoriser un état d’acidose qui défavoriserait les cellules cancéreuses, suivi les derniers jours par la prescription de cytostatiques à faible dose. Ce protocole préventif agirait également contre l’artériosclérose.

Recette d’une petite dose de poisons contre tous les cancers

Ce chapitre décrit pour quelles raisons la prescription à faibles doses de cytostatiques à visée préventives n’aurait aucun intérêt et pourrait même produire une effet inverse avec le risque de créer des résistances.    

Le tarissement de l’hormone de croissance n’est pas anodin

Analyse critique d’une autre proposition du Dr Gernez qui consiste à réduire l’horrmone de croissance secrétée par l’adénohypophyse dans la prévention active des cancers et de l’arthériosclérose.

Les vertus ignorées du tabac et de l’alcool

Etude de l’une des propositions les plus rocambolesques du Dr Gernez sur la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Encore une tentative d’appropriation d’une découverte

Dr André Gernez et certains de ses disciples, auraient contesté en 1970 l’idée d’absence de neurogenèse après la naissance formulée par Ramón y Cajal. Ces allégations sont en contradiction par rapport au premier mémoire du Dr Gernez écrits à la fin des années 1960 qui stipulaient que cette absence de neurogenèse est fondamentale dans l’organogénèse.

En guise de conclusion



Chapitre suivant : La théorie du complot

En France, 3 millions de personnes ont un jour connu le cancer et sont des proies faciles pour tous les imposteurs et charlatans.

Une chaîne de solidarité est devenue nécessaire pour rétablir la vérité.

Nous remercions tous ceux qui feront connaître l’adresse de notre site aux membres de leur famille, leurs amis et collègues de travail.